28emes Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agents (JFSMA)

Liens :
La chaîne webikeo : http://webikeo.fr/chaine/conference-jfsma-pfia-2020/partage?campaign=channel

On se retrouve en parallèle sur Discord : https://discord.gg/9CQvHtw
Important :
Les organisateurs de PFIA 2020 viennent de nous informer que TOUTES 
les personnes assistant ou participant aux conférences, que ce soit 
en tant que président, orateur ou simple auditeur, doivent préalablement 
créer un compte sur la plate-forme Webikeo (https://webikeo.fr/).

Sans compte, il sera impossible de se connecter aux différents webinaires.

Les organisateurs tiennent à préciser que les informations demandées lors
de la création du compte Webikeo ne seront ni utilisées par les JFSMA ni 
par Webikeo. Il est important de renseigner une adresse email valide pour 
pouvoir récupérer les identifiants d'accès.
Pour raison de COVID-19, PFIA 2020 et JFSMA ne pourront se faire en présentiel. L’AFIA et JFSMA ont décidé de virtualiser la plate-forme et d’offrir la gratuité à tous. Le comité d’organisation vous invite à commander les actes de la conférence directement sur le site de Cépaduès. Les actes sont disponible sur le site à l’adresse : https://www.cepadues.com/livres/jfsma-2020-architectures-multi-agents-pour-simulation-systemes-complexes-9782364938533.html

Présentation

Les Journées Francophones sur les Systèmes Multi-Agents (JFSMA) sont un moment privilégié d’échanges scientifiques transversaux. Durant trois journées, les JFSMA réunissent des chercheurs qui étudient, utilisent et font évoluer le paradigme multi-agent pour adresser des problématiques issues de domaines liés à l’informatique (intelligence et vie artificielle, génie logiciel, robotique collective, etc.), à l’automatique et aux sciences humaines et naturelles (économie, sociologie, éthologie, etc.).

Domaine de la conférence

Le paradigme multi-agent, pluridisciplinaire, fournit un cadre conceptuel pour l’étude et la conception de systèmes dont la dynamique globale est le fruit d’entités autonomes – agents – qui interagissent dans un environnement commun. Les travaux de recherche qui sont associés à ce paradigme proposent ainsi des modèles, des méthodologies, des techniques et des outils qui permettent notamment de répondre à différents problèmes que l’on peut décliner selon quatre aspects :
  • Le développement de systèmes informatiques décentralisés où l’approche SMA permet l’intégration flexible et la coopération de logiciels et de services autonomes ;
  • La résolution collective de problème pour laquelle il s’agit de résoudre de manière distribuée un problème qui se pose globalement à la collectivité d’agents ;
  • La simulation de phénomènes complexes où la modélisation multi-agent apporte un cadre conceptuel permettant la représentation et la simulation de systèmes faisant intervenir différentes entités en interaction ;
  • Le développement de systèmes médiatisés où utilisateurs humains et agents artificiels interagissent directement ou indirectement, dans le cadre d’activités collectives de type éducatif, culturel ou social.
Nous attendons des contributions relevant de ces domaines. Celles-ci peuvent proposer des avancées conceptuelles, formelles ou logicielles. Elles peuvent également être analytiques (sur les problèmes, les enjeux, etc.) ou encore synthétiques (par exemple des retours sur expérimentations).

Thématique

Par tradition, chaque édition des JFSMA met en exergue une thématique spécifique que les auteurs sont invités à prendre en compte dans leurs contributions, s’ils le souhaitent. Cette année, le thème des journées est « architectures multi-agents pour la simulation de systèmes complexes ». Les systèmes multi-agents sont aujourd’hui reconnus comme un outil majeur pour la simulation de systèmes complexes, au rang desquels figurent la simulation sociale, la simulation de transport ou encore la simulation économique, pour ne citer que quelques exemples que nous retrouvons régulièrement lors des Journées Francophones sur les SMA. Pourtant, les nombreuses architectures de simulation multi-agent n’offrent pas d’outils ad hoc pour prendre en compte les spécificités de tels systèmes complexes. L’édition 2020 des JFMA permettra de revenir sur ces questions très présentes dans notre communauté, en mettant en regard les solutions techniques et les objectifs de simulation issu d’autres disciplines comme les sciences humaines et sociales ou les sciences économiques. L’un des objectifs de cette année sera d’identifier des pistes concrètes vers la réalisation de briques modulaires pouvant s’intégrer dans des architectures de simulation de systèmes complexes.
Retour en haut